La majorité départementale plombe le dynamisme économique des Hauts-de-Seine !

Suite à la séance publique du Conseil général des Hauts-de-Seine du 5 avril , vous trouverez ci-joint mon communiqué de presse où je m’inquiète de la perte de vitesse économique des Hauts-de-Seine qui est le resultat de la frilosité de la majorité départementale à soutenir la croissance par l’investissement alors même que notre dépatement est un des plus riches de France. Cette situation est particulièrement préoccupante au regard des très bons résultats de Paris et de l’agglomération Sud de Seine.

Communiqué de presse

de Monsieur Pascal Buchet

Conseiller général des Hauts-de-Seine

Vice-Président chargé des finances de Sud de Seine

 

Le dynamisme économique des Hauts-de-Seine en berne…

Suite à la réforme de la taxe professionnelle, les Conseils généraux et les agglomérations perçoivent désormais une cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE). Le produit de cette cotisation est un bon indicateur du dynamisme économique de chaque territoire (entreprises présentes et récemment installées).

10 fois moins qu’à Paris … 

Lors de la séance du Conseil général du 5 avril dernier, le compte administratif 2012 montre ainsi que la CVAE perçue en 2012 pour les Hauts-de-Seine n’est que de + 0,5 %, contrastant avec celui du département voisin de Paris qui dépasse + 5 %, soit une croissance 10 fois plus forte malgré la crise économique.

Pascal Buchet est intervenu au Conseil général pour s’inquiéter de cette perte de vitesse des Hauts-de-Seine : « le dynamisme économique de notre département est en berne. Certes, le contexte économique national est difficile mais le contraste avec Paris est inquiétant. » Pour le Conseiller général de Fontenay-aux-Roses s’adressant à Patrick Devedjian :  « C’est le résultat de votre frilosité en matière d’investissement. Pourtant, notre département est un des plus riches de France, les besoins y sont énormes (collèges, transports, logement, équipements publics …) et sa capacité à investir est importante. Mais votre idéologie ultralibérale de ne pas recourir à l’emprunt pour investir alors que nous avons une dette remboursable en 6 mois pénalise le dynamisme économique et l’attractivité de notre territoire comme le montre l’évolution de la CVAE qui nous entraîne dans un cercle vicieux avec des moindres recettes économiques. Chacun sait pourtant que l’investissement public est un des principaux leviers de la croissance économique et donc de l’emploi.» Pascal Buchet dénonce également le refus de la droite de créer des emplois d’avenir pour les jeunes peu ou pas qualifiés du département.

et 8 fois moins que pour Sud de Seine

Vice-président chargé des finances de l’agglomération Sud de Seine (Fontenay-aux-Roses, Bagneux, Clamart et Malakoff), Pascal Buchet doit présenter le budget communautaire mercredi 10 avril (Salle du Conseil municipal de Fontenay-aux-Roses) en démontrant qu’à l’inverse une politique volontariste en matière d’investissement et d’actions pour le développement économique durable porte ses fruits : « Contrastant avec la moyenne départementale, le produit de CVAE 2012 enregistré pour Sud de Seine augmente de + 4 % et témoigne du dynamisme économique et l’attractivité de notre territoire voulus par notre politique. Cette croissance locale nous permettra de n’augmenter ni la fiscalité sur les ménages, ni celle sur les entreprises. L’emploi local en bénéficiera et cela nous permettra de créer 40 emplois d’avenir en 2013. »