SOLIDARITE !

TRIBUNE QUI DEVAIT PARAITRE DANS LE MAGAZINE MUNICIPAL ET CENSUREE PAR L’ACTUELLE MUNICIPALITE DE FONTENAY-AUX-ROSES

Groupe socialiste – Groupe communiste

Solidarité, valeur essentielle pour répondre à la crise sanitaire et sociale, pour le Fontenay d’après

Nous vivons actuellement une crise sanitaire à laquelle s’ajoute une crise sociale dont les effets risquent de s’amplifier dans les mois à venir.

Les collectivités locales, au plus près des habitants, sont en première ligne. Mais leurs finances fragilisées par des années de baisse des dotations de l’Etat les obligeront à faire des choix douloureux et notamment à réduire leurs investissements (70% des investissements publics), ce qui va retarder la reprise économique et dégrader les services rendus à la population. Nous exigeons donc que dans cette double crise, l’Etat n’oublie pas les communes et qu’il leur verse une dotation exceptionnelle.

Mais à Fontenay, il est impératif que les dépenses soient engagées en fonction de l’intérêt qu’elles présentent pour les plus nombreux et les plus fragiles.

De nombreuses familles ont vu et vont voir leurs revenus baisser fortement. Nous demandons donc des réductions de loyer pouvant aller jusqu’à l’annulation en fonction de la baisse des revenus des locataires, la création d’un fonds national d’aide au paiement des loyers et des charges, la prolongation d’un an de la trêve hivernale concernant les expulsions, la création d’une commission municipale avec l’opposition pour prévenir les expulsions, y compris des locataires dans le privé.

Nous réclamons aussi un plan communal d’aide alimentaire pérenne pour toutes les familles en difficulté qui ne se limite pas à l’unique distribution d’un colis alors que nous avions demandé le portage de repas aux enfants inscrits à la cantine et aux quotients familiaux bas.

Nous appelons à une mobilisation générale en lien avec l’Education nationale pour le soutien individualisé aux jeunes décrocheurs dont la situation a été dramatiquement aggravée par le confinement. Les mesures de chômage partiel prises en mars ne doivent pas s’arrêter début juin, il faudrait d’ailleurs compenser à 100 % les salaires jusqu’à 2.5 Smic.  

Enfin, nous exigeons l’abrogation de la réforme de l’assurance chômage prévue en avril et reportée à septembre qui dégradera la situation d’un chômeur sur 2 et en exclura plus de 700.000.

La France et le Fontenay d’après nécessiteront de vrais changements, dans nos comportements, pour le développement des services publics, pour ne plus accepter quelque gaspillage que ce soit et promouvoir la solidarité comme valeur essentielle.

Dessinons tous ensemble cet avenir plus sain et plus solidaire.

Pascal BUCHET, Claudine MARAZANO, Françoise ZINGER,

conseillers municipaux.

Partagez !
Commentaires fermés sur SOLIDARITE !