Archives par mot-clé : démocratie

VOTATION CITOYENNE NOUS VOUS DONNONS LA PAROLE

VOTATION CITOYENNE

NOUS VOUS DONNONS LA PAROLE !

Lancement de notre campagne « Votation citoyenne » qui vous permet d’apporter une idée ou plusieurs idées qui vous tiennent à cœur, qui pourraient améliorer notre environnement ou notre quotidien.

La participation citoyenne est au centre de notre démarche pour Fontenay. Nous voulons que les Fontenaisiennes et les Fontenaisiens soient les créateurs et les acteurs de la vie municipale. 

UNE ÉCOUTE ATTENTIVE 

L’équipe « Fontenay avec vous » souhaite développer une culture participative. Parce que l’échange et le débat sont des outils puissants, chacune de vos propositions sera prise en compte.  

COMMENT VOTER ?

Ø Deux urnes à votre disposition dans Fontenay : sur le marché ou dans votre quartier

Ø La plateforme numérique Idee.fontenay : pascalbuchet.fr/idee-fontenay/

Ø Mail : fontenayavecvous@gmail.com

Ø Courrier : chez M. René Cardoso, 5 allée des Glycines, 92 220 Fontenay-aux-Roses

Nous vous donnons la parole pour faire avancer Fontenay avec vous !

la démocratie va mal à Fontenay. Le tribunal annule le réglement intérieur qui bafouait les droits de l’opposition

elusFPT

La démocratie locale va mal à Fontenay

La droite bafoue les droits de l’opposition

Plusieurs articles du règlement intérieur jugés illégaux par le Tribunal administratif

Le règlement intérieur fixe les modalités de fonctionnement du Conseil municipal et les droits de l’opposition. Il doit être adopté dans les 6 mois qui suivent l’élection municipale. Ce n’est qu’in extremis, le 1er octobre 2014, que la municipalité a imposé un règlement dénoncé par l’ensemble des élus de l’opposition car plusieurs articles étaient illégaux et bafouaient les droits de l’opposition. Dès le 17 novembre, tous les conseillers municipaux d’opposition ont donc été contraints de saisir le Tribunal administratif pour faire valoir leurs droits élémentaires prévus par la Loi. Le Maire et sa majorité municipale ont dû faire en partie marche arrière en délibérant de nouveau sur un nouveau règlement le 10 février 2015 qui assouplit certains points mais sans encore pleinement respecter la Loi. Résultat : le 28 mai 2015, le jugement du Tribunal annule la délibération en raison de plusieurs articles illégaux qui ne respectent pas les droits de l’opposition.

Les articles annulés concernent les droits de l’opposition à poser des questions orales, à déposer des amendements en séance et les droits d’expression dans le magazine municipal. Sur ce dernier point, le Tribunal considère notamment qu’en se bornant à réserver une demi-page à l’espace d’expression des élus de l’opposition dans un magazine d’environ 36 pages, le-dit règlement est illégal. Il en est de même sur le pouvoir octroyé au Maire de pouvoir censurer tout ou partie d’une tribune de l’opposition. Nous exigeons donc de revenir à la pratique menée depuis des années à Fontenay, à savoir une page entière de tribune pour la libre expression des élus de l’opposition.

Chaque Fontenaisien peut d’ailleurs apprécier plus globalement les dérives du magazine municipal depuis l’arrivée de la nouvelle municipalité qui l’a transformé en outil  de propagande politique bien éloigné d’un bulletin d’information locale. La municipalité s’en sert pour multiplier les désinformations et les critiques infondées sur notre bilan (sans que l’opposition ne dispose du moindre droit de réponse). Les exemples se succèdent de magazine en magazine qui, faut-il le rappeler, est payé par les impôts locaux des Fontenaisiens. On peut comprendre qu’il mette en avant les actions de la ville mais dans le respect de la juste information du lecteur ce qui n’est malheureusement plus le cas depuis le changement de municipalité.

Il en est de même pour la dynamique de la démocratie participative que nous avions amorcée. Certes nous n’en étions qu’aux prémices mais les comités d’habitants et les conseils de quartier sont aujourd’hui vidés de leur substance, les réunions se résumant à de longs exposés du maire et de ses adjoints avec très peu de place pour les questions des habitants rarement prises en compte. Toute personne suspecte de sympathie avec l’ancienne équipe est mise à l’écart et son opinion méprisée et rejetée a priori. Le groupe de travail sur l’avenir du bâtiment du conservatoire a cessé de fonctionner. La concertation avec les habitants n’existe plus et a laissé place dans le meilleur des cas à une simple information de décisions imposées comme par exemple la hausse de 42 % des tarifs de cantine. Et les exemples se multiplient de mois en mois.

Les associations  qui participent pourtant pleinement au dynamisme de la commune sont aussi mal traitées voire méprisées. Leurs subventions ont baissé en moyenne de 10 % et certaines beaucoup plus encore pour financer le choix politique de la municipalité d’augmenter considérablement le financement de l’école privée alors que les moyens donnés à l’école publique régressent. Notre Maison des Associations est amputée de locaux pour laisser place au centre de vidéo-surveillance de la police…

Quant au programme de la nouvelle municipalité, les Fontenaisiens l’attendent toujours ou le découvrent au fur et à mesure des annonces de la municipalité faites dans l’improvisation permanente et sans vision globale allant même jusqu’à voter un budget dans le rouge et que devront payer les contribuables fontenaisiens.

La démocratie locale est un pilier essentiel de la République. Elle se construit jour après jour. Chaque Fontenaisien-ne doit pouvoir avoir le droit de s’exprimer librement et sans discrimination aucune. Chaque citoyen doit pouvoir participer à la vie locale sans que ses propos soient dévoyés et construire un projet collectif dans le respect de l’intérêt général. La démocratie représentative ne peut ainsi s’exonérer de tels abus que le Tribunal administratif vient d’annuler. Mais où va-t-on si la seule solution pour faire prévaloir ses droits est de saisir le Tribunal ? Beaucoup de nos concitoyens ne le peuvent pas ou ne le font pas par peur de représailles de la part de la municipalité. Nous appelons donc les Fontenaisiens à ne plus se laisser faire face à de telles pratiques et à exiger le retour à une vraie démocratie locale participative.

Despina BEKIARI,  Pascal BUCHET, Stéphane CICERONE,  Jean-Jacques FREDOUILLE, Claudine MARAZANO, Gilles MERGY, Annie SOMMIER, Françoise ZINGER. 

Débat d’orientations budgétaires et rythmes scolaires à l’ordre du jour du Conseil municipal

Jeudi 21 février le Conseil municipal a tenu son débat d’orientations budgétaires.  La municipalité a proposé de ne pas augmenter les impôts malgré des contraintes budgétaires serrées et un effort d’investissement important. Grâce à une gestion saine de sa dette et une maîtrise de ses dépenses de fonctionnement, Fontenay pourra garder des taux d’impôts locaux qui demeurent inférieurs à ceux pratiqués dans les villes voisines.

A l’ordre du jour également : la réforme des rythmes scolaires. Après discussion avec les délégués des parents d’élèves et les enseignants, il a été décidé que la mise en place de cette réforme se ferait à la rentrée de septembre 2014. C’est le temps nécessaire à une concertation approfondie si Fontenay souhaite mener ce changement au mieux dans l’intérêt de l’enfant.