Archives par mot-clé : Social

Visite de l’Ecole de la Deuxième chance

Vendredi 8 février j’ai visité l’Ecole de la deuxième chance située à Bagneux et qui accueille notamment des élèves fontenaisiens.  Les écoles de la deuxième chance, je le rappelle, accueillent des jeunes âgés de 18 à 25 ans sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification et leur proposent une remise à  niveau et un parcours d’insertion professionnelle. Je salue toute initiative qui vise à réduire les inégalités scolaires dans le circuit classique mais aussi, comme c’est le cas ici, par le biais de structures dédiées.

Circonscriptions de la vie sociale du 92

Séance publique du Conseil général des Hauts-de-Seine

Vendredi 14 décembre 2012

Question orale de Pascal BUCHET, au nom du groupe socialiste

Les Circonscriptions de la vie sociale de notre département sont toujours en manque de personnels

Comme nous l’avons déjà dénoncé, les circonscriptions de la vie sociale des Hauts de Seine souffrent d’un grave manque d’effectifs.
Au-delà des conditions de travail des travailleurs sociaux, la qualité et l’efficacité des conditions d’accueil et de suivi des usagers en pâtissent lourdement. La grève d’une grande partie des personnels des CVS en octobre dernier, et notamment leurs protestations lors de la séance publique du 19 octobre dernier, en ont attesté.
La CVS sur Fontenay-aux-Roses à titre d’exemple n’échappe pas à cette situation préoccupante. Sur 6 postes existants, 4,2 équivalents temps plein seulement sont pourvus. Il manque en effet 1,8 équivalent temps plein, actuellement non pourvu, pour pouvoir assurer efficacement l’accompagnement des Fontenaisiens en difficulté. Le délai d’attente pour obtenir un rendez-vous, hors urgence, atteint actuellement 7 semaines.
Nous trouvons inadmissible que des personnes qui sont déjà dans une situation de détresse et pour lesquelles une solution adaptée doit être apportée rapidement subissent un tel délai.
Je vous demande donc, au-delà des quelques postes que vous avez pourvus récemment mais qui demeurent largement insuffisants, de reconsidérer la question des effectifs de structures qui accompagnent au quotidien des publics en grande difficulté, qu’il s’agisse des personnels des Circonscriptions de la vie sociale mais aussi notamment des personnels de l’Aide sociale à l’enfance.
Je souligne par ailleurs qu’il ne s’agit pas de créations de postes mais simplement de pourvoir des postes existants pour la qualité d’un service public de proximité et d’urgence.

Je vous remercie pour votre réponse précise.

Voeu pour notre circonscription de la vie sociale

Séance du Conseil municipal du 6 décembre 2012

VOEU POUR NOTRE CIRCONSCRIPTION DE LA VIE SOCIALE

Déposé par la majorité

Les Circonscriptions de la vie sociale accompagnent des publics en grande difficulté sur nos territoires. Or elles sont confrontées à un grave problème de sous-effectif dans l’ensemble du département des Hauts de Seine. Au-delà des conditions de travail des travailleurs sociaux, c’est la qualité et l’efficacité des conditions d’accueil et de suivi des usagers qui est en péril.
La Circonscription de la vie sociale de Fontenay-aux-roses n’échappe pas à cette situation préoccupante. Il manque 1,2 équivalent temps plein pour assurer efficacement l’accompagnement des Fontenaisiens : le délai d’attente pour obtenir un rendez-vous, hors urgence, atteint actuellement 7 semaines dans notre commune.
Il est inadmissible que des personnes qui sont déjà dans une situation de détresse et pour lesquelles une solution adaptée doit être apportée rapidement subissent un tel délai.
Depuis le mouvement de grève des personnels des Circonscriptions de la vie sociale en octobre, seuls 17 postes ont été pourvus par le Conseil général. Ce chiffre demeure largement insuffisant et la Circonscription de la vie sociale de Fontenay-aux-roses n’en a malheureusement pas bénéficié.
Le Conseil municipal exprime son inquiétude face aux menaces qui pèsent sur un service social de proximité et d’urgence et demande au Conseil général de remédier à cette situation rapidement et d’ainsi pourvoir les postes manquants à Fontenay-aux-roses.